Depuis janvier 2018, La Fabrik est gérée par le CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL DE L'OCEAN INDIEN.

Le rassemblement des 2 lieux que sont La Fabrik et le Théâtre du Grand Marché permet eu CDNOI de développer l’ensemble des missions de son cahier des charges et ainsi de créer une véritable maison d’artistes avec des espaces permettant d’accueillir des résidences d’artistes, des laboratoires, des temps de fabrication de costumes et de décors, des formations à l’attention des professionnels, des ateliers pour les enfants ou les adultes, des accueils de spectacles et des projets en partenariat avec les associations appartenant à d’autres secteurs d’activités.

Pour en savoir plus sur les activités et les projets du CDNOI : www.cdoi.re.
Ce site reste en ligne pour vous permettre de découvrir les précédentes activités du lieu et de la compagnie Cyclones Production.

Education artistique

L’option de spécialité théâtre au Lycée Antoine Roussin

Infos pratiques

Intervenantes artistiques: Nathalie Déchelette

Professeurs: Laurence Michel et Sylvie Mallet-Pouteau

Contact:

contact@remove-this.lafabrik.biz

L’option théâtre de spécialité concerne les élèves de Première L et de Terminale L.

Elle comprend des heures de pratique (2 en première, 3 en terminale) et de théorie (3 en première, 2 en terminale) mais suppose aussi la fréquentation en soirée de divers spectacles au cours de l’année. A travers tout leur parcours, les élèves sont accompagnés par un professeur et un intervenant artistique professionnel, dans un va-et-vient permanent entre pratique et théorie.

Cette option de spécialité débouche sur l’épreuve théâtre coefficient 6 au baccalauréat, soit coefficient 3 pour l’épreuve écrite (au choix, deux sujets portant sur l’un des univers artistiques au programme national et explorés durant l’année) et coefficient 3 pour l’épreuve de plateau (soit une proposition de scènes extraites du même programme, suivie d’un rejeu et d’un entretien individuel).

Le programme de l'année 2013-2014 était le suivant : Shakespeare : Hamlet ; Feydeau : Un fil à la patte et On purge bébé ; et Joël Pommerat : Cendrillon

L'an prochain, Shakespeare sera remplacé par Euripide et la tragédie Les Bacchantes.

Le programme de terminale mêle les époques (répertoire antique, grands classiques et textes plus contemporains) comme les registres (comique et tragique) : c’est pourquoi l’année de première suppose un approfondissement des connaissances, y compris historiques, sur le théâtre.

En théorie et dans l’optique de l’épreuve du baccalauréat, les élèves seront progressivement capables de confronter des mises en scène, d’élaborer des critiques théâtrales, de proposer des scénographies, des costumes, etc.

Bref, une option complète qui mêle créativité et analyse. De même, au plateau, les élèves apprennent à travailler aussi bien les scènes chorales, les duos que les monologues. Ces années "d’option théâtre" impliquent confiance, bienveillance et solidarité dans le groupe et de ce fait fonctionne parfois comme une petite compagnie en création.

L’option théâtre de spécialité en Première L (PL)

L’option théâtre est accessible en PL, que l'élève ait suivi ou non l’enseignement facultatif ou l’enseignement d’exploration théâtre en classe de seconde.

Il s’agit d’une année d’exploration et d’ouverture, mêlant histoire du théâtre, découverte des grands auteurs, en théorie comme au plateau, et spectacle vivant, à travers un certain nombre de représentations auxquelles le groupe assiste en soirée, en présence du public, et que vous apprendrez à analyser. Chaque spectacle vu permet aussi de mieux percevoir les choix que suppose toute mise en scène et nourrit votre sensibilité et votre imagination pour proposer vos propres choix (de décor, de costumes, de jeu…) sur d’autres pièces.

Les ponts sont en effet constants entre représentations, pratique et théorie. Loin d’aborder les textes de théâtre comme en cours de français (sous forme de commentaires), vous aurez l’opportunité de développer votre imaginaire et votre créativité à partir des œuvres étudiées, en proposant des affiches de spectacles, des costumes, des maquettes…

Par exemple, cette année, le groupe des PL a travaillé trois mois sur le mythe de Médée, à la fois au plateau et en cours, à travers les textes originels antiques (Euripide, Sénèque..), classiques (Corneille) ou des réécritures modernes (Jean Anouilh, Max Rouquette…). Parallèlement au travail de plateau sur Autour de Marilyn, une suite de monologues d’une Médée moderne réinventée par l’espagnol Alfredo Zurro, travail débouchant sur une restitution scénique, les élèves ont imaginé chacun une affiche mais aussi un costume pour le personnage de Médée et une maquette pour cette réécriture modernisée, dont voici quelques exemples photos.

Chacun de ces exercices est pour les élèves l’occasion de s’entraîner à justifier leurs choix et de s’exercer à l’oral, ce qui les aguerrit évidemment déjà pour le bac de Français. Même chose pour les exposés de groupes (par exemple ici sur les origines du mythe de Médée, la reprise de Médée au cinéma ou en BD, les mises en scène modernes marquantes…)

 L’année de Première est aussi un tremplin pour les exercices de type bac, qu’il s’agisse du sujet 1 (créatif puisque peut vous être demandée par exemple une scénographie pour une des œuvres étudiées) ou du sujet 2 (qui demande une confrontation fine d’un aspect précis de plusieurs mises en scène d’une même pièce). Ces sujets supposent certes créativité et finesse d’analyse mais aussi une vraie rigueur dans la méthodologie.

Par ailleurs, un journal de bord collectif gagne à être tenu dès la Première, rédigé alternativement par chaque élève du groupe, permettant de garder une trace des séances, de l’évolution et de l’objectif du travail, des difficultés auxquels peuvent se heurter les élèves mais témoignant aussi des déclics, des émotions, des moments forts vécus par le groupe.

De même, la tenue hebdomadaire d’un journal de bord individuel leur apprend à prendre du recul par rapport à leur parcours d’apprenti acteur et à ses soubresauts, les rendant progressivement de plus en plus conscients de leur évolution, de leurs apprentissages…

Voici à présent quelques paroles d’élèves de PL, évoquant en fin d’année leur évolution personnelle grâce à l’option théâtre :

« Tout au long de l’année, grâce à l’option théâtre, j’ai appris à être plus à l’écoute des autres et surtout de moi-même. Ma vision du théâtre a changé au fil des séances. J’ai vraiment beaucoup plus confiance en moi, même si de temps en temps, il m’arrive de remettre en cause mes capacités… J’ai appris qu’il ne faut pas jouer pour être beau de l’extérieur, mais jouer en y prenant du plaisir et dans l’envie de partager, que la beauté est au niveau de ce que l’on donne sincèrement.

Pour ce qui est du groupe, je trouve qu’on est tous plus solidaires, on se soutient, on est devenus un vrai chœur, une vraie équipe, unie plus encore avec la tenue de travail noire imposée, ça a renforcé notre unité, les soucis extérieurs disparaissent quand on est sur le plateau. » (Héléna)

« Cette année a été pour moi une expérience à vivre et je la conseille à toutes les personnes qui se sentent mal dans leur peau : pour moi, le théâtre m’a non seulement appris à avoir un peu plus confiance en moi face aux autres mais aussi à être plus autonome, à prendre des décisions, à communiquer plus facilement. » (Zaïcha)

«  L’option théâtre m’a permis de découvrir dun groupe nombreux mais formidable. Un groupe avec lequel la complicité et l’entraide sont présents. Et aujourd’hui plus que jamais, notre groupe est soudé et nous nous soutenons mutuellement, ce qui est un avantage pour nos futures épreuves de bac . » (Incie)

«  J’ai fini l’année en ayant beaucoup plus confiance en moi, j’ai appris à me lancer facilement dans les exercices proposés, je ne réfléchis plus, je teste, j’essaie, je découvre. Grâce à l’option théâtre, j’ai vraiment découvert certains camarades de classe dont je n’étais forcément proche avant. J’ai pris conscience de mes points faibles et de mes capacités. Mais avant tout, j’ai une sorte de nouvelle famille, celle du théâtre. Cette année et la restitution nous ont soudés plus que jamais. Je sais que le théâtre a encore plein de secrets que j’espère découvrir encore l’an prochain… » (Alison)

«  Je tiens à dire que c’est un choc, une surprise, de constater la progression que j’ai faite depuis le début de l’année. Maintenant, je me sens vraiment bien quand je suis sur scène, à travers un autre personnage, c’est comme si je me découvrais moi-même. A vrai dire, c’est un réel bonheur pour moi d’avoir découvert cette autre partie de moi. » (Dahabia)

Sylvie Mallet-Pouteau, professeur de Lettres

 

Horaires et tarifs

Parcours

Quelques repères

Images

Retour
lafabrik Image illustration